Préparation et Entretien

      

            Préparation et Entretien

 

 

jeune plant aves sa protection
debut de brulé

 

 

 
                            

 

 

 

 

 

Plusieurs méthodes de préparation et d'entretien sont possibles :

- Methode moderne et intensive : on ammeublit fortement les lignes de plantation a l'aide d'outils lourd (actisol, sous-soleuse...) afin d'avoir un sol ammeubli sur l'intégralité de la bande de plantation (environ 3 mètres). Par la suite l'entretien se fera a l'aide d'outils animés (cover-crop, herse rotative..) et d'une taille sèvère chaque année y compris en phase de production. De cette façon on conservera un sol très souple et on stimulera la formation de racines et donc de mycélium propice a la formation de truffes.
A noté que cette méthode demande une certaine technicité mais aussi énormément de temps de passage sur la truffière pour la taille.

- Méthode enherbée : on peut laisser la végétation en place sur la parcelle, on y effectuera un passage au broyeur, on pratiquera alors des bandes de labour, ou des trous en potées à la mini-pelle qui recevront les futurs plants truffiers.
On aura à effectuer un fauchage ou un broyage de la végétation en période sèche pour éviter le tassement du sol.

- Méthode dite traditionnelle : on effectuera un travail de labour du sol avant de planter, un hersage, puis on pourra procéder à la plantation.
Les premières années, on pratiquera un hersage à l'envie, à partir de la quatrième année,  un seul hersage par an est préconisé.


Il est déconseillé de planter sur des parcelles ayant connu des défriches de bois notamment s'il s'agissait de bois de chêne, par ailleurs, ce cas de figure nécessite des opérations lourdes de restructuration, puis, l'obligation de réaliser des cultures intermédiaires avant de réaliser toute plantation.

Quelque soit le modèle de méthode utilisé, lors de la plantation, les jeunes plants vont entrer dans une phase assez critique, que l'on appelle la reprise racinaire. Cette phase délicate nécessite qu'on lui accorde une attention toute particulière, en effet, la réussite de la plantation dépendra directement des soins que l'on aura accordé aux jeunes plants lors de leur transplantation. Ces soins devront être prodigués pendant une période de deux à trois ans minimum.


Pendant les premières années, l'arrosage du plant et un binage individuel afin de permettre l'hydratation et l'aération du sol est impératif, d'une part pour favoriser la pousse et la reprise de l'arbre, d'autre part pour lui permettre de conserver une bonne mycorhization.

Il faudra veiller à garder toujours un bon ensoleillement, surtout dans les plantatios denses, le maintien d'un milieu bien ouvert est fondamental. Pour maintenir cette ouverture, la taille reste le principal moyen. On pratiquera une taille  à partir de la seconde année qui pourrat     s' effectuer de différentes façons selon le mode de culture envisagée.